4 erreurs que j’ai faites quand j’étais en dépression

erreurs faites en dépression

Dans la dépression, une des sensations les plus désagréables est de se sentir couler. Couler au fond d’un trou tout noir, dont on ne connaît pas le fond. Pour éviter de ressentir qu’on a la tête sous l’eau, une des stratégies est de lutter contre ce qu’il nous arrive. Cela a été mon cas et je vous le partage ici, en vous donnant les 4 erreurs que j’ai faites quand j’étais en dépression.

Fuir à tout prix la situation

Je refusais d’accepter la situation dans laquelle je me trouvais. Je trouvais donc des moyens de fuir, que ce soit par le sommeil (je dormais dès que je pouvais) ou en grignotant, notamment du sucre, dès que je n’avais rien à faire. La fuite est un moyen de se protéger des expériences trop douloureuses pour les affronter, néanmoins cela ne résout pas le problème et le repousse à plus tard.

Vouloir que tout redevienne comme avant et rapidement

A la recherche du temps perdu…ou la nostalgie du bon vieux temps… appelez cela comme vous le voudrez, mais vouloir recréer les situations du passé, en pensant que c’est la seule solution qui rend heureux est une erreur. J’étais complètement tourner vers la porte du passé qui s’était fermée dernière moi et donc j’étais incapable de voir la porte du futur qui s’était déjà ouverte devant moi.

Ignorez mes émotions négatives

Je ressentais des émotions très désagréables que je percevais comme négatives. Je ne voulais surtout pas les ressentir, ni les entendre, et pourtant là encore, j’avais tort. Je préférais faire semblant que tout allait bien et surtout mettre un couvercle sur ces émotions. Plus je les combattais, plus elles s’amplifiaient et plus la situation s’empiraient.

Penser que la méditation seule me sortirait de mon apathie

L’apathie, c’est quand on n’a envie de rien. Étant une ex-anxieuse, j’avais pris l’habitude de méditer en pleine conscience régulièrement. Cela me faisait tellement du bien par le passé ! Cela avait même guérit mon anxiété. Je pensais donc que la mindfulness pourrait aussi m’aider avec ma déprime, or c’était tout le contraire qui se passa ! Quand nous sommes en dépression nous avons besoin d’action, de mouvement et de dynamisme. Or la méditation apporte repos, calme et contemplation qui ne font que renforcer la « stagnation » et donc la dépression.
La dépression n’est pas une maladie incurable, ni un trait de caractère inchangeable. Une fois que l’on accepte sa situation, on sera enfin prêt à être ouvert au changement. Cela peut prendre du temps car c’est un processus dont la durée est dépendante de chacun, mais jamais impossible !

Comment savoir si vous avez une dépression ? Apprenez les différences entre déprime et dépression.

Partager cet article

Recevoir le ebook des 6 clés pour relancer un cercle vertueux vers la joie et la motivation !

Quel est votre risque de burnout ?

Nadia Augusto

Nadia Augusto

Neuroscientifique, explorant les solutions naturelles et durables pour la santé de notre cerveau.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevoir les 6 clés par email

Recevez des conseils simples et gratuits à mettre en place chez soi pour relancer un cercle vertueux vers la joie et la motivation, avant même de consulter un psychologue.