Burn-out : le processus de guérison n’est pas linéaire

burnout guérison- processus guérison burn out - étape guérison burn-out - temps guérison burn-out - Soigner burn-out naturellement - Témoignage guérison burn-out

Lors d’un burn-out, on souhaite que le processus de guérison soit rapide, sans s’attarder sur l’étape du repos. On a l’habitude de mener une vie à cent à l’heure et non pas d’être bloqué au fond de son lit. Le plus difficile est de constater qu’il y a des jours où ça va mieux… et d’autres où l’énergie dégringole ! Il ne s’agit pas pour autant de rechute, car la guérison n’est jamais linéaire. 

Le processus de guérison

Le mode linéaire de la société

Nous avons tous été habitués à fonctionner selon un mode linéaire : il faut maintenir les performances au même niveau, tous les jours et toute l’année… le même travail, les mêmes tâches, les mêmes émotions, avoir constamment un accès à des biens de consommation et à une connexion internet.
 
Les maîtres mots dans notre société moderne sont donc la constance et la linéarité. Ceux-ci définissent également comment les machines fonctionnent : un ordinateur branché à une prise de courant fonctionnant en continu. 

Le mode cyclique du corps humain

Le corps humain est une « machine biologique » qui fonctionne selon des lois biologiques. Ces lois sont cycliques ! Nous dormons en alternance selon un cycle jour/nuit, notre digestion et nos hormones sont cycliques …
 
La guérison du corps est donc naturellement un processus cyclique avec ses hauts… et ses bas.
 
Si vous vous retrouvez du jour au lendemain coupé de votre énergie alors que vous pensiez être sur la pente montante, c’est peut-être simplement que vous êtes dans le creux de la vague.

« La guérison du corps est aussi un processus cyclique avec ses hauts… et ses bas. »

rechute burn-out

Pourquoi le processus de guérison est-il cyclique ?

Le corps humain fonctionne par phase. Il alterne entre des moments de guérison et des moments de « pause », car la guérison consomme beaucoup d’énergie.

Pour guérir, le corps doit rassembler son énergie et non pas la disperser dans des activités. C’est dans ces moments-là que vous sentirez un retour de la fatigue. En effet, votre corps refuse de vous donner de l’énergie pour être actif, car il la met à la place dans le processus de guérison ! Il essaye donc de vous aider à remonter la pente…
 
Cette cyclicité est la même quand vous attrapez un rhume ou une toux. Il y a des jours où ça ira mieux, vous penserez que vous êtes guéri. Le lendemain cela peut revenir, jusqu’au moment où vous serez rétabli. Ce processus de guérison est similaire concernant le burn-out, mais celui-ci est plus long, car il ne s’agit pas d’un simple rhume !

« Votre corps refuse de vous donner de l’énergie pour être actif. Il la met à la place dans les processus de guérison ! Il essaye donc de vous aider à remonter la pente… »

Les signes du processus de guérison lors d'un burn-out

Ces moments où vous êtes dans le creux de la vague peuvent sembler être des rechutes. Certes, les rechutes existent dans le burn-out, mais ces petits retours en arrière n’en sont pas.
 
Il existe des signes qui montrent que vous êtes sur la bonne voie :
 
  • Entre deux creux de la vague, vous avez plus d’énergie sur des durées de plus en plus longues.
  • Certaines douleurs s’estompent dans votre corps avec le temps.
  • Votre stress moyen diminue.
  • Votre sommeil s’améliore (nuits plus longues, moins de réveils nocturnes, etc.
  • Le matin au réveil, vous êtes en forme de plus en plus longtemps.
  • Vous avez moins d’émotions désagréables qu’au début de votre burn-out.
 
Si vous êtes en burn-out sévère, ces signes mettront du temps à apparaître, mais ils finiront par se manifester ! Ne perdez pas espoir, accordez à votre corps ce dont vous ne lui avez pas donné avant : du repos, du soin et de la douceur.

Comprendre que même les personnes en bonne santé sont parfois fatiguées

La fatigue est un processus physiologique qui est normal dans le corps. Nous avons des périodes d’activités qui consomment de l’énergie. Au bout d’un certain temps, la sensation de fatigue va apparaître pour nous signifier qu’il faut se reposer.
 
Le repos est donc normal. C’est un besoin physiologique du corps et un pilier de la santé. Même les personnes en pleine santé sont parfois fatiguées. Si elles restent en pleine santé, c’est justement parce qu’elles savent se reposer.
 
Si vous êtes en burn-out, vous êtes probablement le genre de personne qui ne s’octroie pas le droit au repos, ni aux congés maladies. Vous pensez qu’être fatigué ou malade, c’est pour les faibles… Un burn-out n’est pas un aveu de faiblesse ! Autorisez-vous à être vulnérable et à avoir besoin d’aide. Finalement, c’est vous autoriser à être humain et plutôt qu’un robot. 

« Le repos est normal. C’est un besoin physiologique du corps et un pilier de la santé, même chez les personnes en pleine santé ! »

Que faire pour adoucir les retours en arrière d'un burn-out ?

Comprenez bien que ce n’est pas après avoir surutilisé et usé votre corps sur des années que vous allez récupérer en quelques semaines. Plutôt que de subir chaque moment de creux, voyez-les comme faisant partie du chemin de guérison.

Ne pas résister à ce qui est déjà : votre épuisement

Quand la fatigue revient, vous pensez peut-être « Je ne devrais pas être si fatigué », « Je dois me remettre sur pieds rapidement ». Cependant, plus vous résisterez mentalement en refusant votre état d’épuisement, plus ce sera difficile. C’est comme nager à contre-courant, c’est inefficace et cela fatigue encore plus !
 
Au contraire, voyez ces moments comme bénéfiques pour vous apprendre à écouter votre corps. Il vous demande simplement de ralentir. Savez-vous l’écouter ? Savez-vous lui donner ce dont il a besoin ? Apprenez à être patient et bienveillant avec lui.

« Un burn-out n’est pas un aveu de faiblesse ! Autorisez-vous à être vulnérable et à avoir besoin d’aide. Finalement, c’est vous autorisez à être humain et plutôt qu’un robot. »

Trouvez votre rituel de douceur pour aider la guérison

Si votre corps vous fait souffrir, ne lui ajoutez pas de la souffrance. C’est le moment de lui donner de la tendresse. Pour cela, trouvez un rituel réconfortant : bain chaud, auto-massage, tisane de sauge, câlin à son chat… 
 
Un rituel n’a pas besoin d’être compliqué. Il doit vous faire du bien : vous détendre physiquement et vous apaiser mentalement. Une fois votre rituel trouvé, il sera plus simple d’y revenir à chaque moment difficile.
 

« Plutôt que de subir chaque moment de creux, voyez-le comme faisant partie du chemin. »

La guérison se faisant de manière cyclique, il est préférable de lâcher prise sur le processus et accepter de ne pas tout contrôler (son énergie, ses émotions…). À la place, laissez l’intelligence du corps opérer. Écoutez votre corps pour mieux l’accompagner, en ayant des rituels et des habitudes propices au repos.

Partager cet article

3 erreurs qui entretiennent la fatigue après un burn-out

Recevez 1 vidéo par jour pendant 3 jours dans votre boîte mail, expliquant chaque erreur en détail.

Nadia Augusto

Nadia Augusto

Neuroscientifique, explorant les solutions naturelles et durables pour le bien-être du cerveau.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir les 6 clés par email

Recevez des conseils simples et gratuits à mettre en place chez soi pour relancer un cercle vertueux vers la joie et la motivation, avant même de consulter un psychologue.