Les huiles essentielles pour soulager un burn-out : guide complet

huile essentielle burn-out

Le burn-out peut être apaisé de manière naturelle grâce aux huiles essentielles. Découvrez comment ces précieuses essences végétales peuvent devenir vos alliées dans la récupération physique et mentale après un burn-out. Voici un guide des huiles essentielles pour rétablir votre vitalité, réduire votre stress, améliorer votre sommeil et comment les utiliser en synergie tout au long de la journée.

Pourquoi utiliser les huiles essentielles en cas de burn-out

Le burn-out est un épuisement sévère qui n’est pas une fatigue normale. Il peut avoir un impact dévastateur sur la santé mentale et physique. Dans cette spirale de fatigue et de stress, les huiles essentielles apparaissent alors comme des alliées naturelles. Leur puissance thérapeutique peut apporter un soulagement significatif grâce aux principes actifs qu’elles contiennent.

Ceux-ci sont variés : chaque huile essentielle a une composition unique de principes actifs. En associant certaines huiles essentielles, vous pourrez créer des synergies encore plus efficaces qu’une huile prise seule.

L’utilisation des huiles essentielles dans le burn-out doit toujours s’inscrire dans une approche holistique pour retrouver l’équilibre. C’est-à-dire l’utilisation de plusieurs méthodes thérapeutiques et de bien-être : suivi médical, nutrition, thérapie psychocorporelle, méditation, yoga, massage, etc. En effet, si les huiles essentielles peuvent soulager et soutenir ce moment difficile, tant sur le plan émotionnel que physique, elles n’iront pas guérir l’origine du problème.

Les huiles essentielles pour retrouver sa vitalité

La vitalité s’effondre lors d’un burn-out du fait de l’épuisement des glandes surrénales (situées au-dessus des reins). Ces glandes sont responsables notamment de la production de cortisol, hormone qui permet de maintenir une vitalité et du tonus. C’est aussi cette vitalité qui est mise en jeu lors du stress… d’où une tonicité très élevée quand on est stressé !

La vitalité est donc l’un des premiers axes qu’il faudra restaurer lors d’un burn-out. Certaines huiles essentielles offrent un soutien particulièrement adapté à l’épuisement des glandes surrénales, comme l’épinette noire et le pin sylvestre.

Avant toute utilisation d’une huile essentielle, il faut la tester. 

Appliquez une goutte dans le pli du coude et attendre 24h, puis observez s’il y a une réaction indésirable (rougeur, démangeaison, allergie…). 

Si le test s’avère neutre, vous pouvez alors utiliser cette huile essentielle pour vous-même. A savoir que la sensibilité de chaque personne est différente.

Les huiles essentielles pour la fatigue physique

Epinette Noire (Picea mariana)

  • Description : Extraite des aiguilles d’épinette noire, conifère originaire d’Amérique du Nord et déjà utilisée par les indiens d’Amérique pour ses propriétés thérapeutiques.
 
  • Principes actifs : Bornéol, camphène. 
 
  • Actions biologiques : Vivifiante en stimulant la production de cortisol par les glandes surrénales (effet « cortison-like »). Anti-inflammatoire, antispasmodique, anti-infectieux.
 
  • Voie(s) d’utilisation : 1 gouttes à diluer dans l’huile végétale de votre choix (jojoba, noisette, nigelle…). Le matin, masser énergétiquement la zone des reins (milieu, bas du dos).
 
  • Précautions d’emploi : Ne pas utiliser sur plus de 3 semaines. Ne pas utiliser par voie orale. Contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante, les enfants de moins de 10 ans. Avis médical nécessaire chez les personnes épileptiques, asthmatiques, ayant une pathologie liée aux hormones (cortisol, thyroïde, hypophyse…) ou sous traitements des hormones thyroïdiennes.

Pin Sylvestre (Pinus sylvestris)

  • Description : Originaire des forêts d’Europe et s’étend jusqu’en Sibérie, ce conifère robuste vit plusieurs centaines d’années, même dans des conditions climatiques rudes.
 
  • Principes actifs : Alpha-pinène, limonène.
 
  • Actions biologiques : Tonifiant en agissant sur les glandes surrénales et la thyroïde, agit sur la sphère respiratoire (bronchite, sinusite, toux…), expectorant, favorise la clarté mentale.
 
  • Voie(s) d’utilisation : 1 goutte à diluer dans l’huile végétale de votre choix (jojoba, noisette, nigelle…). Le matin, masser énergétiquement la zone des reins (milieu bas du dos).
 
  • Précautions d’emploi : Ne pas utiliser sur plus de 3 semaines. Ne pas utiliser par voie orale. Contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante. Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 6 ans. Avis médical nécessaire chez les personnes épileptiques, asthmatiques, ayant une pathologie liée aux hormones (cortisol, thyroïde, hypophyse…) ou sous traitements des hormones thyroïdiennes.

Les huiles essentielles pour la fatigue mentale

Dans un burn-out, la fatigue n’est pas que physique. Elle est aussi mentale. Pour cela, les huiles essentielles comme celle de citron, de bergamote ou d’orange douce pourront apaiser les nerfs déjà mis à rude épreuve !

Bergamote (Citrus bergamia)

  • Description : Petit agrume de couleur verte, la bergamote exhale une fragrance légère et citronnée.

  • Principes actifs : Limonène, acétate de linalyle.

  • Actions biologiques : Effet antidépresseur, calmante, équilibre l’humeur.

  • Voie(s) d’utilisation :

    • 5 gouttes en diffusion atmosphérique, à répéter régulièrement
    • Masser 1 goutte sur le plexus solaire s’il n’y a pas d’exposition au soleil par la suite.

  • Précautions d’emploi : Photosensibilisante, éviter l’exposition au soleil minimum 10h après son application cutanée. Contre-indiquée en cas de calcul biliaire, chez la femme enceinte et allaitante et les enfants de moins de 6 ans.

Orange douce (citrus sinensis)

  • Description : Originaire des régions tropicales, l’orange douce produit une huile essentielle au parfum sucré et fruité.

  • Principes actifs : Limonène, myrcène.

  • Actions biologiques : Réconfortant, favorise la relaxation mentale et diminue l’anxiété.

  • Voie(s) d’utilisation :
    • 5 gouttes en diffusion atmosphérique
    • Masser 1 goutte sur la face interne des poignets et à respirer.

  • Précautions d’emploi : Photosensibilisante, éviter l’exposition au soleil minimum 10h après son application cutanée. Contre-indiquée en cas de calcul biliaire, chez la femme enceinte et allaitante et les enfants de moins de 6 ans.

Les huiles essentielles pour réduire le stress

Lavande vraie (Lavandula angustifolia)

  • Description : Plante aux fleurs violettes, la lavande est célèbre pour son parfum apaisant et ses caractéristiques des paysages de Provence.

  • Principes actifs : Linalol, acétate de linalyle.

  • Actions biologiques : Effet anxiolytique, calmant, équilibrant le système nerveux.

  • Voie(s) d’utilisation :
    • 5 gouttes en diffusion atmosphérique.
    • 1 à 2 gouttes diluées dans 10 gouttes d’huile végétale, à masser sur le plexus solaire, la nuque et les épaules.

  • Précautions d’emploi : Contre-indiquée en cas de forte hypotension, chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre et les jeunes enfants de moins de 3 ans.
huile essentielle burn-out

Petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp. amara)

  • Description : Le bigaradier, ou oranger amer, est un arbuste originaire de Chine et cultivé dans le bassin méditerranéen.

  • Principes actifs : linalol, acétate de linalyle.

  • Actions biologiques : Effet calmant, équilibrant le système nerveux. Permet de lutter contre les arythmies, les palpitations cardiaques et les spasmes musculaires.

  • Voie(s) d’utilisation :
    • 5 gouttes en diffusion atmosphérique.
    • En inhalation directement au-dessus du flacon, 3 fois par jour.
    • 1 à 2 gouttes diluées dans 10 gouttes d’huile végétale, à masser sur le plexus solaire, la nuque et les épaules pour une utilisation ponctuelle.

  • Précautions d’emploi : Contre-indiquée en cas de forte hypotension, chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre et les jeunes enfants de moins de 3 ans. Avis médical nécessaire chez les personnes asthmatiques.

Ylang-ylang (Cananga odorata)

  • Description : Arbre aux fleurs jaunes des îles de l’océan indien, l’ylang-ylang émet un parfum exotique, évocateur de l’orient.
 
  • Principes actifs : Linalol, acétate de géranyle.
 
  • Actions biologiques : Régulateur du système nerveux autonome, apaise les symptômes liés au stress (palpitation cardiaque, favorise la détente). Effet sédatif.
 
  • Voie(s) d’utilisation :
    • En inhalation directement au-dessus du flacon.
    • À diluer à 10% dans une autre huile essentielle pour la diffusion atmosphérique (1 goutte d’huile de Ylang-ylang pour 9 gouttes d’une autre huile essentielle).
    • À diluer pour une utilisation par voie cutanée (maximum 20% d’huile essentielle dans le mélange avec une huile végétale). 1 goutte diluée dans 10 gouttes d’huile végétale, à masser sur les poignets et le plexus solaire.
     
  • Précautions d’emploi : Faire une seconde dilution en cas d’apparition de céphalées (maux de tête) ou de nausées. Contre-indiquée chez les femmes enceintes et les jeunes enfants de moins de 3 ans.

Les huiles essentielles pour favoriser le sommeil

Un sommeil réparateur est essentiel pour surmonter le burn-out. Les huiles essentielles aident à la création d’un environnement propice au repos et à retrouver des nuits de sommeil paisibles.

Camomille romaine (Chamaemelum nobile)

  • Description : Plante à petites fleurs aux pétales blanches ayant une odeur douce et réconfortante.

  • Principes actifs : esters monoterpéniques.

  • Actions biologiques : Relaxant, sédatif, favorise le sommeil, aide à lutter contre les insomnies et les angoisses (action anxiolytique). Anti-inflammatoire.

  • Voie(s) d’utilisation :
    • En inhalation directement au-dessus du flacon juste avant le coucher ou pendant les réveils nocturnes.
    • 1 à 2 gouttes à masser sur les poignets, juste avant le coucher.
    • 1 à 2 gouttes diluées dans une noisette d’huile végétale, à masser sur le plexus solaire, la nuque et les épaules, juste avant le coucher.

  • Précautions d’emploi : À utiliser avec précaution chez les personnes sensibles aux Astéracées. Contre-indiquée chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre et les jeunes enfants de moins de 6 ans. Avis médical nécessaire chez les personnes épileptiques.

Marjolaine à coquilles ou marjolaine des jardins (Origanum majorana)

  • Description : Petite plante aromatique à fleurs blanches et mauves, poussant sous le climat ensoleillé du bassin méditerranéen.
 
  • Principes actifs : Terpinèn-4-ol, linalol.
 
  • Actions biologiques : Calmant, réduit l’anxiété, favorise le sommeil, équilibrant émotionnel, réduit les ruminations (pensées négatives en excès).
 
  • Voie(s) d’utilisation :
    • 3 gouttes en friction sur le plexus solaire
    • 4 gouttes à diluer dans une huile de support pour un massage relaxant avant de dormir.
     
  • Précautions d’emploi : Diluer en application cutanée sur les peaux sensibles. Ne pas utiliser en cas d’hypotension ou de somnolence forte. Contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitante et les jeunes enfants de moins de 6 ans. Avis médical nécessaire chez les personnes asthmatiques.

Lavande d'Altitude Fine (Lavandula angustifolia)

  • Description : Variété de lavande cultivée en altitude.
 
  • Principes actifs : Linalol, acétate de linalyle.
 
  • Actions biologiques : Effet relaxant, calmant, favorisant l’endormissement et le sommeil.
 
  • Voie(s) d’utilisation :
    • 5 gouttes en diffusion atmosphérique 30min à 1h avant l’heure du coucher.
    • 1 à 2 gouttes sur un mouchoir ou directement au bouchon en inhalation.
    • 1 goutte diluée dans une noisette d’huile végétale pour masser la plante des pieds.
     
  • Précautions d’emploi : Contre-indiquée en cas de forte hypotension, chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre et les jeunes enfants de moins de 3 ans.

Les synergies d'huiles essentielles pour le burn-out

Combiner plusieurs huiles essentielles permet de créer des synergies puissantes. C’est-à-dire que l’addition de leurs vertus permet d’en augmenter leur efficacité. Ces synergies maximiseront les bienfaits et le soutien apporté à la guérison du burn-out. Voici quelques suggestions de mélanges d’huiles essentielles pour créer vos synergies.

Idées de synergies pour le burn-out

Synergie revitalisante : Épinette Noire et Pin Sylvestre

  • Description : L’association de l’épinette noire et du pin sylvestre, deux huiles essentielles énergisantes, crée une synergie dynamique pour restaurer la vitalité.
 
  • Posologie : 1 goutte d’épinette noire et 1 goutte de pin sylvestre à masser sur les reins (bas du dos, en-dessous des côtes) le matin au réveil, pendant 3 semaines maximum.

Synergie sommeil paisible : Camomille Romaine, Marjolaine des Jardins et Lavande d’Altitude Fine

  • Description : La douceur de la camomille romaine associée à la lavande équilibrante du système nerveux et la marjolaine atténuant l’anxiété et la rumination favorisera l’endormissement et un sommeil réparateur.
 
  • Posologie :
    • Mélanger 10 gouttes de chaque huile essentielle à diluer dans 50 gouttes d’huile végétale de votre choix.
    • Appliquer 4 à 6 gouttes de ce mélange en massage sur le plexus solaire, la voûte plantaire et la face interne des poignets.

Synergie anti-stress : Ylang-ylang, Bergamote et Lavande Vraie

  • Description : L’action du ylang-ylang sur la sphère cardiaque, la lavande équilibrante du système nerveux et la bergamote réconfortante forment une synergie pour réduire le stress, l’anxiété et favoriser un retour au calme.

  • Posologie :
    • 1 goutte de ylang-ylang, 4 gouttes de lavande et 4 gouttes de bergamote en diffusion atmosphérique ou à mettre dans un stick inhalateur.
    • Respirez le mélange 3 fois par jour.

Synergie Apaisement Profond et Réconfort : Orange Douce – Petit Grain Bigarade

  • Description : L’orange douce au réconfort maternant associée au petit grain de bigarade redoutable contre l’anxiété apportera réconfort et apaisement dans les grands moments de détresse.
 
  • Posologie : 10 gouttes de chaque huile essentielle dans un stick inhalateur, à inhaler au besoin.

Veillez à respecter les précautions d’emploi de chaque huile essentielle lors de la création de ces synergies. En cas de doute, consultez un aromathérapeute ou un professionnel de la santé.

Introduisez ces synergies dans votre routine quotidienne pour un soutien face au burn-out (ou burn-in). Faites des pauses dans les cures d’huiles essentielles. Il ne faut pas qu’elles remplacent un « médicament » dont on ne pourrait plus se passer.

Aller plus loin que des huiles essentielles pour le burn-out

L’utilisation des huiles essentielles apporte certes un soutien pour sortir du burn-out, mais cela ne sera pas suffisant. En effet, le burn-out est constitué de 3 types d’épuisement sévères : l’épuisement physique, l’épuisement émotionnel et l’épuisement cognitif (ou mental).

L'épuisement physique

Si les huiles essentielles agissent très bien sur le plan émotionnel et un peu sur le plan cognitif, elles ne pourront pas aider à revitaliser pleinement le corps sur le long terme. Le corps a été fortement sollicité par le stress, provoquant des carences en micro et macronutriments. Pour cela, une alimentation et une supplémentation adaptées au burn-out permettront de faire pleinement la recharge des batteries, agissant de manière ciblée sur l’épuisement physique.

Le sommeil

Les huiles essentielles peuvent atténuer les problèmes de sommeil, mais elles n’en résoudront jamais la cause. Pour avoir un sommeil réparateur sur le long terme, il est également important de cibler ce qui le perturbe. Est-ce le stress ? Un taux trop élevé de cortisol dans le sang ? Une sur-stimulation par les écrans ? Tout ceci revient à considérer son hygiène du sommeil et les facteurs qui l’influencent.

Les émotions

Enfin, si les huiles essentielles confèrent des modulateurs puissants des émotions grâce aux neurones olfactifs en contact avec les zones émotionnelles du cerveau, elles peuvent aussi atteindre une certaine limite dans leur utilisation. Les émotions très fortes (angoisse, tristesse profonde, colère) auront besoin d’être libérées, parfois avec l’aide d’un thérapeute en libération émotionnelle.

Les huiles essentielles doivent donc s’intégrer dans une approche globale pour surmonter le burn-out et retrouver un équilibre mental et physique. Cela est proposé lors des accompagnements chez Neuro Naturel.

En conclusion, l’utilisation judicieuse des huiles essentielles offre un soutien naturel et puissant à ceux en proie au burn-out. La nature a créé ses joyaux aux vertus médicinales ; autant les utiliser ! Les huiles essentielles doivent s’intégrer dans une stratégie globale en utilisant d’autres approches : nutrition, thérapie émotionnelle, compléments alimentaires, suivi médical… pour venir à bout du burn-out !

Cet article est à titre indicatif. Il ne peut pas se faire valoir comme conseil(s) ou prescription(s) médicale(s). Avant toute utilisation d’huile essentielle, veuillez demander conseil à un professionnel de santé compétent ou un aromathérapeute.

Partager cet article

3 erreurs qui entretiennent la fatigue après un burn-out

Recevez 1 vidéo par jour pendant 3 jours dans votre boîte mail, expliquant chaque erreur en détail.

Nadia Augusto

Nadia Augusto

Neuroscientifique, explorant les solutions naturelles et durables pour le bien-être du cerveau.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir les 6 clés par email

Recevez des conseils simples et gratuits à mettre en place chez soi pour relancer un cercle vertueux vers la joie et la motivation, avant même de consulter un psychologue.